Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-08-31T06:46:00+02:00

DZIEŃ DOBRY POZNAN

Publié par Marge

       Jeudi matin...    sdp3y6z1.gif                           toujours jeudi... voyage 031                     

280px-Poznan_Poland.jpg     

Jeudi aprèm Place de Poznan en Pologne

Jeudi soir resto d'entrainement avec répétition des toasts à la

    Wodka Zoladkowa Gorzka

                         imagesCAWA6XBJ

                                                   Jeudi nuit et vendredi matin...

1bbVendredi visite des monuments de Poznan avec guide SVP.

Buvage de café de GRANDS et BONS CAFES.

De bons repas copieux sont servis dans de beaux restos place de Poznan pour 15 euros seulement pour deux.

Samedi matin shopping avec dépense de zloty : 4 zlotych pour un euro.

*Le złoty (Prononciation du titre dans sa version originale) est l'unité monétaire principale de la Pologne. Il est divisé en 100 grosz (pl. : "groszy", en polonais). Le terme złoty signifie littéralement « d'or ».*

(zlotych convertis par notre Didier en "snoopy" et par notre Guillaume en "bazar").

Bien que faisant partie de l'Europe, la Pologne possède toujours sa propre monnaie et adoptera l'euro peut-être à partir de 2015...

Et enfin LE MARIAGE d'AGATHA et GUILLAUME : MEMORABLE ! homer bouffe1

Tradition :Trois repas complets à suivre agrémentés de nombreux toasts à la vodka.

                                Et dimanche matin...

                                                                    images-copie-1.jpg

Marge est  images-copie-2.jpg                  


 

 



Voir les commentaires

2010-08-23T06:54:00+02:00

PRESSE PRESSE-CITRON

Publié par Marge

Je lis dans la presse ici et là, enfin pour ne pas dire partout, un portrait catastrophique de notre village.

Pour sûr que si j'envisageais de venir habiter à Charron je fuirai à grandes enjambées à la lecture de telles déclarations.

Ce qui est vrai là maintenant, c'est que la commune ne disposant pas de terrains a dû modifier le POS et déléguer l'achat de ces terrains soit auprès de l'EPFR soit auprès de promoteurs.

Tout le monde déplore que ces terrains ne soient pas encore disponibles;

Xynthia-Sarkozy sont passés il y a tout juste six mois et à moins de mettre un revolver sur la tempe des actuels propriétaires terriens pour les forcer à se défaire au plus vite de leurs biens, je ne vois pas comment on pourrait disposer très rapidement de parcelles viabilisées...

Aujourd'hui la quasi totalité des maisons classées en noir sont vendues à l'état, ce qui n'était pas imaginable il y a encore quelques petits mois, et la demande d'achat pour le relogement en est donc accrue.

Ce qui laisse à penser d'une part que la défense et les recours pour sauver certaines maisons de la destruction ont été soit totalement inefficaces soit inexistants, et d'autre part que l'état a bien fait son boulot pour "encourager les gens à partir".

Je ne suis pas sûre que faire passer des discours alarmistes continuellement dans la presse soit le moyen le plus efficace pour faire repartir Charron et inciter de nouveaux habitants à y venir.

 

Marge ne parle pas à tort et à travers.

 

 

 

Voir les commentaires

2010-08-20T11:05:00+02:00

LETTRE DU CONSEIL MUNICIPAL A CHARRON

Publié par Marge

PARUE SUR LE BLOG DE LA COMMUNE DE CHARRON :

             Lettre ouverte aux Charronnaises et Charronnais
La situation de Charron six mois après la tempête Xynthia est complexe, tout le monde le sait.
Les propositions de rachat des biens immobiliers par l’Etat sont bien avancées, et déjà de nombreux Charronnais se reconstruisent, soit à Charron, pour ceux qui l’ont souhaité et qui ont pu y acquérir une nouvelle résidence, soit ailleurs, pour ceux qui ont trop souffert et ne veulent plus rester sur la commune.
Le Conseil Municipal a voté à l'unanimité la modification du Plan d'Occupation des Sols qui dotera la commune de 15 hectares potentiellement constructibles, en « terres hautes ».
Le projet de zone commerciale, pour lequel les travaux étaient sur le point de débuter avant la tempête est ré-étudié par les élus avec le concours des commerçants et de la Communauté de Communes du Pays Marandais.
En ce qui concerne l’habitat, trois zones sont d’ores et déjà localisées, les Hautes Groies, les Morines et le Peu Relevé. Deux seront loties directement par des promoteurs qui achètent les terrains aux propriétaires actuels. Pour l’autre, la municipalité a décidé de faire appel à l’Etablissement Public Foncier Régional pour négocier l’achat et l’urbanisation d’une partie de l’habitat futur, dans le but unique d’offrir la possibilité à des sinistrés de se reconstruire à Charron pour un coût moindre.
Aujourd’hui toutes les négociations sont en cours. Leur état d'avancement est variable. Néanmoins, il faut savoir que si les promoteurs peuvent négocier librement les prix pour les terrains d'habitat, les transactions menées par les collectivités sont strictement encadrées par l’estimation des Domaines – service de l’Etat.
Tout ceci est en marche.
Fin juin, le Maire, Jean-François Faget a démissionné. Depuis, des dates ont été annoncées pour des élections partielles, début septembre, afin de pourvoir les postes de conseillers nécessaires à la nomination d’un nouveau Maire. Le 1er adjoint assure l’intérim et les élus travaillent afin de répondre aux urgences imposées par la situation:
 Tout faire pour que la vie et l’économie du village reprennent en accélérant les étapes d'urbanisation. L'objectif étant de retrouver au plus tôt un nombre d'habitant équivalent à la période d'avant la tempête.
 Imaginer un nouvel aménagement du territoire communal.
 Veiller au suivi des protections à la mer. Après des travaux de consolidation des digues leur faisant atteindre la cote de 4,20m – soit le niveau d'avant la tempête de 1999 – la chaussée menant au Port du Pavé va être surélevée à l'automne, au niveau des digues. L'objectif étant une cote à 5,20m.
 Travailler avec les service de l'Etat pour que les démolitions viennent au plus tôt.
 Remettre en état les installations sportives détruites ou très endommagées par la tempête.
Et puis il y a le reste, car la commune de Charron ne doit pas être réduite à la tempête. Des projets étaient en cours avant le 27 février, ils doivent être menés à bien pour tous les charronnais et pour ceux qui, nous l'espérons tous, trouveront notre commune suffisamment attrayante et accueillante pour décider de s'y installer.
Aussi le travail se poursuit-il avec le Conseil Général, en particulier pour la réfection de la voirie départementale, avec la Communauté de Commune du Pays Marandais pour continuer à construire l'inter-communalité, autour notamment du projet de zone commerciale.
Au niveau communal, la modernisation de l'école et la restructuration de la garderie et, bien sûr, le développement d'un cadre de vie agréable pour tous demeurent une priorité. C'est ainsi par exemple qu'une piste cyclable reliant les écoles au château et aux lotissements voisins doit voir le jour dans les mois qui viennent.
Bien que la tâche soit immense, l'équipe municipale a conscience des enjeux de l'avenir de Charron et est unanime et déterminée à en relever les défis.
L'équipe municipale

Voir les commentaires

2010-08-12T07:41:00+02:00

SUD OUEST D'HIER

Publié par Marge

Hier en lisant le journal, j'ai constaté qu'il ne faut pas toujours croire ce qui y est écrit.

On voudrait nous faire gober qu'à Charron un maximum de gens partent satisfaits des offres des domaines.

- 238 cessions de biens immobiliers une grande majorité satisfaite - est-il écrit.

La journaliste auteur de cette petite phrase ignore-t-elle que beaucoup s'en vont la mort dans l'âme parce qu'ils n'avaient pas d'autres choix après avoir subi l'offre des domaines?

Que faire quand on vous annonce que si vous résistez le tribunal décidera et le montant de l'indemnisation fixée sera incertain?

Que faire quand on vous annonce : si vous restez on vous coupera l'eau l'électricité et vous serez expulsés?
A peine une ligne pour évoquer le sort des artisans qui ont perdu maison et entreprise lesquels ne verront leurs dossiers traités seulement qu'en septembre, après les particuliers, alors qu'ils devraient être prioritaires.

Sachez qu'ils sont pourtant tenus au délai des trois mois pour accepter l'offre des domaines alors qu'ils passent les derniers.

Quand aux personnes les plus démunies en moyens financiers ou en moyens de défense et pour lesquelles l'évaluation a été inférieure à celle faite par le notaire, le journal suggère évasivement trop d'exigeance des sinistrés ou éventuellement des erreurs d'appréciation des Domaines.

Et pour les quelques sinistrés entrés en résistance la journaliste n'en évoque ni le nombre, ni quelles sont les actions concrètes menées en leur faveur...

 

Marge


 




Voir les commentaires

2010-08-10T13:49:00+02:00

LA DIGUE DU CUL...A CHARRON

Publié par Marge

Ce matin, j'ai fait le tour de mon village la mort dans l'âme dans des rues désertes.

Je voulais montrer à mon Héritier N°1 revenu au bercail le temps des vacances, le mal qu'avait fait la tempête, et le mal qu'avait fait la deuxième vague Sarkozy en envoyant un tiers de notre village aux chiottes.

Je vais vous choquer par mes propos, mais c'est pourtant bien le mot qui convient : aux chiottes.

Je ne vais tout de même pas accepter un tel tirage de chasse grossier de l'état, alors que lorsque je visionne le DVD tempête Xynthia de Jacques Barinet, je peux voir la mer déferler dans la station balnéaire de Chatelaillon qui échappe elle on ne sait pourquoi aux zones noires...et je ne parle même pas de l'ile de Ré.

Bref je vais tenter de rester calme et de vous expliquer qu'en prévision de nouvelles tempêtes, nous avons désormais des digues...en vase...toutes tassées...largement fendues au milieu et fendillées de partout...vraiment vraiment pas assez hautes...

Bref, la digue des mizottes sur laquelle je suis montée sans peine et en tongues mériterait le nom digne de DIGUE DU CUL comme dans la chanson.

Ce qui veut dire que nous avons, pour les Charronnais restants, une seconde chance de boire la tasse.

Et voilà pendant que Charron se reconstruit partout ailleurs sauf à Charron, qu'on continue à se foutre de notre gueule encore et encore avec cette digue ridicule qui ne manquera pas d'être emportée au premier gros coup de tempête.

Charron deviendra un jour un village les pieds dans l'eau mais il n'y aura plus de pieds à tremper dedans.

 

Marge ne décolère pas.

Voir les commentaires

2010-08-06T08:26:00+02:00

MARGE INVITE EUPHORBE SUR SON BLOG

Publié par Marge

Cet article a été écrit par Véro une personne de Charron, et publié sur son blog.

Je lui ouvre ma page et invite donc chez moi :

 

LE BLOG DE EUPHORBE.COM 

"Pour sauver le village de Charron", Facebook, vu un commentaire.

Pour signer devant le notaire, il faut que sa maison soit vide et apporter les factures d'eau et électricité prouvant que les compteurs sont arrêtés...sinon la vente est reportée.

Alors, nous vivrons à la bougie, et avec un broc d'eau en attendant...?

Flûte alors, on n'est pas assez emm...comme ça, non?

Vaudrait peut-être mieux rester, c'est pas l'envie qu'il nous manque.

Et si on écoute les uns et les autres...L'état ne pourra pas payer, il n'a pas de sous...Ce n'est pas ancore fait...

Il faut attendre, attendre quoi? Que l'état reconnaisse ses erreurs???Le jour là, il tombera des poissons du ciel.

Attendre l'expulsion?

Attendre et avoir mal encore longtemps?

Attendre et gagner le droit de rester dans un endroit détruit? Gagner le fait que sa maison ne vaut rien?

J'en ai marre ce soir, j'en ai marre d'aller bien, d'aller mal, d'aller bien, d'aller mal...J'en ai marre d'avoir envie de pleurer quand je lis les commentairs des groupes, de voir que nous oscillons tous entre rires et surtout larmes.

"Reconstruire Charron"

"Non à la destruction des maisons des sinistrés de la tempête Xynthia!!!!!!"

 


Voir les commentaires

2010-08-06T06:45:00+02:00

A LA RECHERCHE DU TELEPHONE PORTABLE PERDU

Publié par Marge

Ce matin au lever du jour découvrant avec stupeur la dépouille vide de la housse de mon petit portable,  je constate qu’une fois de plus  la malédiction du téléphone portable perdu a encore frappé nuitamment ma modeste demeure.

Tout d’abord plongée dans une intense concentration deux doigts posés sur le front et une main sur la hanche, je tournoie sur moi-même en me lamentant : keskj’aifoutud’monportable ?

Cette intense réflexion ne donnant rien, je me transforme alors en Indiana Jones à la recherche du portable perdu. Sans lasso ni chapeau, mon oreille gauche armée de mon indispensable téléphone maison abonnement illimité pro de chez orange, et le reste de ma personne armé de patience, le souffle court, le cœur battant, transpirant à grosses gouttes je progresse d’abord lentement dans la jungle de mon bazar ménager en fouillant chaque coin et recoin hostile de ma maudite demeure.

La dernière fois, il y a quelques lunes de là, après avoir cherché en vain la victime disparue depuis la veille au soir,  je l’avais retrouvé le lendemain matin, vibrant d’effroi et d’humidité cachée au fond de la portière en plastique de la méhari orange de mon beau-frère garée sur la terrasse.

Et voilà maintenant que je ne trouve toujours rien et commence à invoquer le Dieu Bouygues qu’il reste suffisamment d’énergie à mon petit portable pour qu’il puisse émettre un dernier cri d’alarme.

Arpentant maintenant à grands pas la maison, l’adrénaline montant en moi, je finis par gueuler l’incantation magique et libératrice : méoukilestdonkceputaindetéléphonedemerde ! quand soudain au détour du fauteuil bleu de la véranda le drame se produit : l’accident domestique.

Dans l’action je ne l’ai pas vu cette flaque de vomi de chat sur le sol. Le pied droit zouipant sur la flaque, je pars en grand écart,  lâche le téléphone maison illimité pro orange pour tenter de me rattraper en vol plané à quelque chose.

Etalée sur le sol telle la flaque de vomi de chat, blessée à la cuisse, salie et la tongue pendouillant lamentablement au bout de mon gros orteil, je m’accroche à l’accoudoir du fauteuil bleu et me redresse péniblement.

Et là dans le repli du fauteuil bleu  JE LE VOIS, et IL ME VOIT... vibrer de joie.

Je l’attrape, le regarde au fond de l’écran, et le porte à mon oreille : Cinq appels en absence…

Et bien là, maintenant, je me demande : Méoùkilestdonkpasséceputaindetéléphoneillimitéproorange ?

Marge est demandée au téléphone

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog