Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-09-26T12:10:00+02:00

LETTRE DE CANDIDATURE AU DRH LE REFUS SELON WALTER

Publié par Marge

Walter comique Belge, a envoyé sa lettre de candidature à un DRH d'EDF.

Lettre envoyée par le DRH (Mr Remiche) en réponse à Walter :
"Cher Monsieur,
Nous avons bien reçu votre lettre de candidature, et nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne pouvons malheureusement pas l'accepter. Vous comprendrez que nous recevons un nombre important de lettres de candidatures, et que nous ne pouvons malheureusement pas toutes les accepter. En vous souhaitant bonne chance dans votre recherche d'emploi, nous vous prions d'agréer cher Monsieur l'assurance de nos sentiments distingués...

Réponse de Walter au DRH :
"Cher Monsieur Remiche,
J’ai bien reçu votre lettre de refus de ma candidature, et je suis au regret de vous annoncer que je ne peux malheureusement pas l’accepter. Vous comprendrez que je reçois un nombre important de lettres de refus de candidature, et que je ne peux malheureusement pas toutes les accepter. Je commencerai donc à travailler chez vous la semaine prochaine, en vous souhaitant néanmoins bonne chance dans le refus de nombreux autres candidats, je vous prie d'agréer cher Monsieur Remiche l'assurance de mes sentiments distingués.»

Walter.jpg

Voir les commentaires

2011-09-24T07:53:00+02:00

UN VACCIN CONTRE L'ACNE A L'ETUDE

Publié par Marge

Ce vaccin thérapeutique, au stade préclinique, a été développé par des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego, avec laquelle le laboratoire vient de conclure une collaboration de 2 ans de recherche et développement. Sur la base d’une toute nouvelle approche thérapeutique, Sanofi met un pied sur un marché annuel de 3 milliards de dollars.


Acne vulgaris (acné) touche plus de 50 millions de personnes rien qu’aux Etats-Unis. Ses facteurs sont multiples et complexes. L’acné est une dermatose multifactorielle extrêmement courante, dont la prévalence chez les adolescents est de 80 à 90%. La maladie peut durer pendant toute l’adolescence, mais persiste ensuite chez 8% des sujets âgés de 25 à 34 ans et 3% des sujets âgés de 35 à 44 ans.


Une nouvelle approche immunologique : Le traitement actuel de la forme bénigne de l’acné repose sur la destruction de ce facteur Propionibacterium acnes par des agents bactéricides comme le peroxyde de benzoyle et des antibiotiques administrés par voie orale ou topique, qui, tous, tuent simultanément d’autres espèces bactériennes et perturbent l’équilibre normal de la microflore cutanée. D’où le développement d’une antibiorésistance. L’approche immunologique poursuivie par la collaboration Sanofi- UC San Diego qui vise à cibler et neutraliser certains facteurs impliqués dans l’inflammation pourrait déboucher sur un produit immunothérapeutique sans les inconvénients des traitements actuels. Le Dr. Elias Zerhouni, Président Monde de la R&D Sanofi confirme: « Ce vaccin et traitement exploratoire pourrait aboutir à une meilleure solution pour les nombreuses personnes souffrant de cette maladie de la peau.» 

Sanofi vient de mettre un pied sur un marché annuel de 3 milliards de $. L’accord comporte une collaboration de recherche sur deux ans avec l’école de médecine de l’UC San Diego pour poursuivre la recherche et le développement.

Source: Sanofi Pasteur (Visuels)

santelog.com

Voir les commentaires

2011-09-20T11:27:00+02:00

BANQUE DU SPERME : TROP DE LIQUIDITES PROVENANT DES ROUX

Publié par Marge

roux.jpg

Les bourses mondiales sont régulièrement malmenées, et les banques sévèrement notées.

Mais un autre type de banque rencontre des difficultés d'un type bien particulier.

A la banque du sperme danoise Cryos, les roux ne peuvent plus déposer de liquidités. Trop de roux, on préférerait plus de bruns pour répondre aux demandes.

Les roux pourraient aller "déposer" ailleurs : en Irlande par exemple...

Marge

(Lire l'article du Point.fr à ce sujet ICI)

Voir les commentaires

2011-09-19T19:53:00+02:00

ALERTE ALIMENTAIRE 130 MILLIONS DE REPAS MENACES DE DISPARAITRE

Publié par Marge

Bruxelles envisage de réduire de 75% le budget de ce programme destiné aux plus démunis.

PEAD pour " programme européen d'aide aux plus démunis"... derrière cet acronyme barbare aujourd'hui à la Une de l'actualité, se trouve un programme qui bénéficie à plus de 13 millions de personnes dans 19 des 27 Etats européens. Il est actuellement financé via la redistribution de 1% des fonds de la Politique agricole commune (PAC). Un financement jugé illégal par la Cour de justice européenne a estimé, dans un arrêt en avril dernier. Cette décision de la CJE ferait passer le budget global du PEAD de 500 millions d’euros en moyenne ces dernières années à … 113 millions en 2012. Soit une coupe drastique de 75%. D’où vient le PEAD ? Et comment en est-on arrivé là ? Europe1.fr retrace l’histoire de cette aide.

Une idée de Jacques Delors et Coluche. "En 1987, les excédents agricoles étaient considérables. J’ai donc fait prendre par la commission, qui a le pouvoir de gérer les excédents, la décision de les donner aux Restos et aux autres associations", a expliqué Jacques Delors devant la Commission européenne. Le PEAD est mis en place, donc, sur une idée conjointe de Coluche, l’instigateur des Restos du Cœur et de Jacques Delors, alors président de la Commission européenne.

A l'origine, du troc. Le fonctionnement du PEAD tel qu’il est créé en 1987 repose sur le troc de matières premières issues des stocks de la PAC contre des denrées alimentaires. En clair, ce programme permet de mettre à disposition des États membres qui le souhaitent des matières premières agricoles issues des stocks d’intervention de la PAC (céréales, riz, sucre, poudre de lait, beurre). Les stocks d'intervention sont ensuite troqués par les États membres contre des denrées alimentaires grâce à des appels d'offre. Les denrées alimentaires sont ensuite livrées à des associations caritatives chargées de distribuer les denrées aux personnes démunies. En France, quatre associations caritatives ont été désignées par l’Etat : la Croix-Rouge, la Fédération Française des Banques Alimentaires, les Restos du Cœur et le Secours populaire.

Ensuite, de l’argent. Mais le PEAD, qui devait être à la base une redistribution des excédents des stocks alimentaires européens, est aujourd’hui financé en espèces sonnantes et trébuchantes. Le programme prévoit qu’en cas d’indisponibilité temporaire d’une denrée dans les stocks d’intervention, les États disposent d’une enveloppe permettant l’achat direct de produits alimentaires sur le marché. En l’absence de stocks excédentaires depuis plusieurs années, cette exception est devenue la règle.

Une aide contestée. Face à cette distorsion du système, l'Allemagne, soutenue par la Suède, a déposé en décembre 2008 un recours contre la Commission européenne pour annuler le règlement annuel financier du PEAD pour l'année 2009. Un recours confirmé en avril dernier par la Cour de justice européenne, qui a annulé le règlement financier, au motif que le budget annuel du PEAD doit avant tout être construit en utilisant les stocks d'intervention disponibles, ce qui n'était pas le cas pour le programme 2009 du PEAD.

Quel avenir pour le PEAD ? Une réunion de "la dernière chance" est prévue mardi à Bruxelles entre les ministres européens de l’Agriculture, afin d’empêcher la saignée du PEAD. Selon un diplomate européen, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la République tchèque, le Danemark, et la Suède s’opposent au maintien en l’Etat du budget annuel du PEAD. Les principaux bénéficiaires sont l’Italie, la Pologne et la France.

Source Europe 1

Article Aide alimentaire : d’où vient ce "PEAD" ?

Par Plana Radenovic

Voir les commentaires

2011-09-01T21:02:00+02:00

LA RELIGION ? PREMIERE PORTE A GAUCHE EN SORTANT

Publié par Marge

La religion, au départ, on tombe dedans tête la première sans le vouloir, à l'occasion d'une chute précipitée du berceau au bénitier.

Mouflet, on est poussé par les bras de parents vers la main d'un curé pour être protégé par un hypothétique Bon Dieu délivrant l'assurance tout risque "Ainsi soit-il " sensée couvrir l'âme en cas de malheur.

Après on fait son bonhomme de chemin de croix jusqu'à la communion solennelle pour obtenir l'appellation contrôlée certifiée conforme du croyant bien pratiquant.

Souvent une fois le pompon de la religion décroché, on envoie valser son aube et son chapelet pour des tenues et occupations plus légères, trop content de ne plus avoir à se lever tôt le matin pour se taper le caté et les messes du dimanche.

Quelquefois on remet un pied à l'église, n'oubliant pas qu'un jour on y entrera les deux pieds en avant. Alors on entretient son permis de passage dans le conduit menant au paradis, tout comme on fait ramoner le conduit de sa cheminée environ une fois l'an, par obligation d'être (r)assuré.

On peut sur place admirer le travail magnifique des bâtisseurs de cathédrales, apprécier la beauté de certaines chapelles et églises façonnées de la main de l'homme, détailler les couleurs des vitraux et être ébloui par les richesses qu'exposent certains lieux du culte tout en les trouvant cependant indécentes.

Mais il arrive à certains culs bénis comme moi, que la panne de l'éclairage religieux soit aussi réelle que l'extinction de l'éclairage public dans ma rue même en cas de besoin. On se trouve alors plongé dans le noir le plus inquiétant, se questionnant sur des sujets qui n'auront jamais de réponses, comme dans une histoire sans queue ni tête, alors que les croyants nous agitent gaiement leur joker religieux sous le nez en guise de solution.

L'espoir fait vivre le pélerin et la religion fait très bien vivre les plus hauts agitateurs du goupillon sacré.

Décidément je ne voudrai pas entendre dire de moi que Dieu m'a rappelé à lui, d'abord parce que je ne suis pas un chien, que je n'aime pas qu'on me donne des ordres, et ensuite parce que je ne suis pas d'accord pour quitter ce monde.

Quant à dire qu'au ciel je pourrai y reposer en paix, qu'on m'emmène celui qui aura été vérifier sur place, et d'ailleurs pas besoin d'être morte je peux parfaitement me reposer en paix toute seule comme une grande, sur une ile magnifique sous quelques cocotiers un verre de punch à la main en regardant le bleu de l'océan.

La religion et les jeux de hasard ont un point en commun : si on y croit on joue en espérant gagner le gros lot. Certains jouent et gagnent, d'autres jamais.

Marge

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog