Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-01-28T12:33:00+01:00

NOUVEAU ZONAGE EN VUE...

Publié par Marge

 

Sud Ouest du 28/01/2011 

Bientôt le nouveau zonage (Extrait de l'article) 

La zone de solidarité sera encore réduite. Des conclusions sont attendues. Après la visite de la ministre, Jean-Louis Léonard et Yves Roblin ont écrit aux habitants de la zone de solidarité pour leur conseiller d'attendre avant de vendre.

À Charron, moins de maisons. À Charron, le zonage est définitif. Et 7 des 9 personnes qui refusaient absolument de partir ont pu sauver leurs maisons. Une dame âgée, située dans le cœur de la zone noire, n'a pas pu bénéficier de dérogation mais son bien ne sera pas démoli. Elle peut s'y rendre dans la journée mais doit dormir chez ses enfants, ailleurs.

Reste le pêcheur Emmanuel Pineau. Sa maison est en zone très noire. Il l'a refaite de fond en comble et jamais, affirme-t-il, il n'en partira. La procédure ne lui fait pas peur. Le vent et la mer, non plus. Il est très heureux chez lui, à Charron. Et va ouvrir un restaurant dans la commune.

L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE EST A LIRE ICI

 

Voir les commentaires

2011-01-28T06:00:00+01:00

TU PEUX TOUJOURS TE BROSSER !

Publié par Marge

CHONCHON-2.JPG

Voyez-vous, moi Monsieur Chonchon, je ne suis pas un chat comme les autres. Hier soir je me suis fait choper dans la salle de bains et mon secret a été dévoilé : je suis un chat qui se brosse les dents.

Parfaitement, j'adore me brosser les dents, surtout lorsque la brosse a encore le goût de dentifrice à la menthe. C'est donc au moment précis où je mordillais la brosse, vu que je n'ai pas de mains pour la tenir cette foutue brosse, que la porte s'est ouverte et que le propriétaire de la brosse a fait irruption dans MA salle de bains. Il n'a pas voulu partager sa brosse avec moi. Je ne vois pas pourquoi il fait la fine bouche parce que moi je ne l'empêcherai pas de boire dans mon bol s'il avait soif.

Enfin j'ai entendu dire que l'on me laisserait une vieille brosse dans un verre rien que pour moi sur le lavabo.

Quelle bande de radins ! Je vais devoir attendre samedi (jour des courses) qu'ils achètent une nouvelle brosse pour hériter de la vieille et je pourrai enfin me relaver les dents.

Quand je pense que déjà pour mes 50 ans de chat ils ne m'ont même pas offert de Rolex !

Marge 


 

Voir les commentaires

2011-01-27T08:03:00+01:00

DIX MILLIONS D'EUROS POUR LES DIGUES RETAISES

Publié par Marge

Le 25 janvier dernier, j'ai lu un article dans sud ouest concernant les voeux de Monsieur Quillet à la communauté de communes de l'ile de Ré déclarant avec un grand sourire : "Xynthia nous dope dans nos actions".

Un des paragraphes de l'article en particulier m'a interpellé, il s'agit de celui-ci :

(Extrait de Sud Ouest du 25 janvier 2011)


L'ampleur de la tâche

Comment échapper au bilan de Xynthia ? Lionel Quillet rappela donc l'ampleur de la tâche suite à la catastrophe et souligna la qualité et la rapidité des travaux de défense des côtes lors des deux premières phases. Pour les digues, sur neuf mois, 20 millions d'euros ont été engagés dans le département dont 10 millions uniquement pour l'île de Ré. Entièrement financé par l'État pour la phase 1 (5 millions) et partagé entre Département et Europe pour la seconde phase. Un complément de la phase 2, d'un montant de 2 millions d'euros, se fera pour cinq chantiers encore en cours. Les deux premières phases sont des phases dites de sécurisation immédiate de reconstruction en l'état.


On apprend donc que la moitié des sommes allouées à notre département et dévolues aux travaux des digues a été octroyée à l'ile de Ré.

A Charron deux enfants et leur grand-mère ont péri il y aura bientôt un an. Les travaux de protection auxquels nous avons eu droit pour protéger notre population ne sont pas à la hauteur du drame qui a eu lieu ici.

Oui Monsieur Quillet, je comprends votre bonne humeur, l'état s'est chargé de bien vous doper et vous a bien doté.

Vous allez me répondre que Ré est une île... comme Charron l'est redevenu la dernière fois.

ARTICLE COMPLET A LIRE ICI

 

Marge

Voir les commentaires

2011-01-21T19:30:00+01:00

JOURNAL BEC DE MOULE /SPECIAL BEAUTE DU CRU : LE MASQUE AU VOMI D'ABEILLE

Publié par Marge

Vous n'allez pas en croire vos yeux en lisant ça : si si, je suis une femelle comme les autres.

Oui bon je sais, à me voir comme ça on ne dirait pas, mais moi aussi des fois je vais chez l'esthéticienne (même que mon nezpoux me demande si c'était fermé à mon retour) et moi aussi une fois par semaine en moyenne, je me retape la façade à domicile, parfaitement, moi-même toute seule comme une grande.

OUI MAIS PAS N'IMPORTE COMMENT !

Dans la rubrique "beauté du cru" de mon journal "bec de moule" je vais vous dévoiler mon secret de grand-mère encore jeune et vigoureuse (je déconne là, je ne suis pas grand-mère).

Pour animer mes soirées en couple devant la téloche, j'aime à me coller des masques sur la figure que je montre fièrement à mon nezpoux. Ces masques à utiliser même hors période de carnaval ont un effet garanti sur l'homme :

ou il est mort de peur, ou il est mort de rire en me voyant, ce qui prouve scientifiquement l'efficacité des masques de beauté. Vous pouvez vous aussi vous bricoler un masque maison avec des trucs qui trainent dans votre frigo ou dans vos placards de cuisine.

Par exemple mon masque préféré : LE MASQUE AU MIEL.

Pour celles qui l'ignorent encore, le miel c'est en gros du vomi d'abeille. N'essayez pas de vous tartiner la tronche avec le vomi de votre chien Rantanplan ou de votre chat Félix ni de votre hamster Fifi : ça ne marche pas. Pas la peine de faire votre chochotte devant votre écran, le vomi d'abeille c'est naturel et bien moins toxique que toutes les molécules aux noms barbares issues de l'industrie pétro-chimique dont vous vous tartinez le museau à longueur de temps (molécules souvent testées sur des animaux).

Primo : le vomi d'abeille ressuscite le minois et rend la truffe fraîche

deuzio c'est pas cher parce que deux cuillères à soupe suffisent

troizio j'en achète près de chez moi.

Autre avantage : si vous êtes vraiment trèèèèèès affamée vous pouvez toujours récupérer le surplus de miel avec votre cuillère et le déguster après, mais c'est un peu dégueu quand même...

Vous pouvez aussi vous bricoler un masque au yaourth entier nature, ou bien à la crème fraiche, vous lotionner au lait frais entier (si vous avez une vache comme voisine c'est le top) ou bien encore utiliser des huiles d'olive d'avocat de sésame de pépin de raisin, enfin débrouillez vous, vous êtes des grandes filles.

Ce soir c'est début de week end, alors si vous êtes très fatiguée suivez mon conseil : enfilez votre vieux pantalon de jogging, vos grosses chaussettes, vos pantoufles, votre grand pull qui pendouille, collez vous un masque de beauté sur la figure et venez vous asseoir tout près de votre chéri : c'est lui qui aura la migraine en vous voyant et il vous laissera dormir toute la nuit.

Demain matin au réveil vous aurez le teint frais et reposé.

 

Marge astuce

 

 

Voir les commentaires

2011-01-17T07:40:00+01:00

SUD OUEST 15 JANVIER 2011 LES OUBLIES DE CHARRON

Publié par Marge

Sud Ouest 15/01/2011

Les oubliés de Charron toujours en zone noire. 

Les locataires ne savent toujours pas où ils vont être relogés.  Dans cette maison délabrée et ouverte aux quatre vents, Pierre Maingot et Isabelle Vanderstraeten sont voisins de palier. Ils vivent seuls dans la grande bâtisse qui domine le port du Corps-de-Garde. Depuis la tempête de la fin février 2010, la maison a été placée par les services de l'État en zone de solidarité connue aussi comme zone noire. Le propriétaire n'a pas fait de difficultés pour vendre son bien. Mais il faut désormais reloger ces deux locataires qui payent respectivement un loyer de 130 et 240 euros. Leurs faibles revenus fournis par la retraite et les minima sociaux compliquent leurs dossiers. Isabelle Vanderstraeten habite ici depuis neuf ans. Elle a bien reçu des propositions pour vivre à Ferrières ou encore du côté de Marans mais ses 400 euros de revenu de solidarité active (RSA) ne lui permettent pas de financer une nouvelle location. Même problème pour son voisin Pierre Maingot. « On m'a proposé un appartement à Aytré mais je ne veux pas aller là-bas si c'est pour qu'on m'expulse ensuite parce que je ne peux pas payer le loyer », explique l'électricien retraité. Il préférerait si possible rester à Charron. Au bout de vingt-deux ans, l'homme a ses habitudes mais la mairie ne peut rien pour lui car elle ne possède pas d'habitations en propre. C'est donc la cellule de relogement du Conseil général qui est chargée de les reloger.

Situations « compliquées »

Obligés de quitter leur logement, le 15 septembre 2010, le préfet a consenti à les laisser tranquille le temps de permettre à la cellule de relogement de trouver une solution. Corinne Imbert, en charge des affaires sanitaires et sociales, assure que son service est « très attentif et suit ces situations compliquées ». Selon elle, le souhait des deux locataires de rester à Charron complexifie l'attribution d'un logement social. Ils sont néanmoins prioritaires sur les listes d'attente.Durant la tempête de 1999, les eaux des marais et de la Sèvre Niortaise s'étaient rejointes et avaient envahi le rez-de-chaussée. Philosophe et moqueur, le retraité ne se souvient pas que les autorités se soient autant soucié de leurs conditions de vie à cette époque.Pierre Maingot qui touche une petite retraite, a bien entendu parler de terrains à vendre pour ceux qui souhaitent reconstruire. « Vous m'imaginez, à mon âge, construire une maison. Si j'avais 20 ans de moins, je ne dis pas, mais là », ajoute-t-il un brin fataliste.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog