Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #my god religion catégorie

2015-01-27T13:30:52+01:00

QUESTION SUR LA RELIGION

Publié par Marge

La religion c'est quoi ? C'est énorme ! Le plus grand tour de magie extra-terrestre réalisé sous hypnose collective.

La mort c'est quoi ? Une bénédiction pour la religion, accessoirement la fin du paiement de la taxe d'habitation et le début de la ruine du médecin de campagne.

- extrait de mon article précédent ICI

Marge

 

 

Voir les commentaires

2013-03-13T21:07:00+01:00

HABEMUS PAPAM FRANCISCUM LES MECS

Publié par Marge

Habemus papam Argentinum que s'appellum Quézacum Franciscum premium

nous avons un pape Argentin qui s'appelle François 1er (nom de scène)

José Maria Bergoglio vivit simplex prendum metromex

JMB est simple et prend le métro

ambulat pedibus en Argentina

il marche à pied en Argentine

clamat "un but un but" quando est matchum footballum

il crie "un but un but" quand il est au match de foot

et salant tango bene

et danse bien le tango

catholicum appretiatum novo papapum

les catholiques apprécient le nouveau pape

Marge

 

 

Voir les commentaires

2013-02-11T13:43:00+01:00

NOUS N'AVONS PLUS DE PAPE (NI DE SOUPAPE)

Publié par Marge

Communiqué de la plus haute importance rédigé en latin par Marge

Habemus nullus papam

Papam decidum de rendum soutanoum.

Papam malfonctionnum

Papam abdicum 

Populus catholicum in babarectum

En gros d'après mes propres vestiges de latin datant de l'ère du pré-poil-pubien en l'An 2 avant Dave et Travolta ça dit à peu près ceci :

"Nous n'avons plus de pape"

"Le pape a rendu sa soutane"

"le pape est malade et âgé"

"le pape file sa dém"

"Le peuple catho l'a dans le babaaurhum"

 

Marge a fait parler sa langue morte 

 

Voir les commentaires

2011-09-01T21:02:00+02:00

LA RELIGION ? PREMIERE PORTE A GAUCHE EN SORTANT

Publié par Marge

La religion, au départ, on tombe dedans tête la première sans le vouloir, à l'occasion d'une chute précipitée du berceau au bénitier.

Mouflet, on est poussé par les bras de parents vers la main d'un curé pour être protégé par un hypothétique Bon Dieu délivrant l'assurance tout risque "Ainsi soit-il " sensée couvrir l'âme en cas de malheur.

Après on fait son bonhomme de chemin de croix jusqu'à la communion solennelle pour obtenir l'appellation contrôlée certifiée conforme du croyant bien pratiquant.

Souvent une fois le pompon de la religion décroché, on envoie valser son aube et son chapelet pour des tenues et occupations plus légères, trop content de ne plus avoir à se lever tôt le matin pour se taper le caté et les messes du dimanche.

Quelquefois on remet un pied à l'église, n'oubliant pas qu'un jour on y entrera les deux pieds en avant. Alors on entretient son permis de passage dans le conduit menant au paradis, tout comme on fait ramoner le conduit de sa cheminée environ une fois l'an, par obligation d'être (r)assuré.

On peut sur place admirer le travail magnifique des bâtisseurs de cathédrales, apprécier la beauté de certaines chapelles et églises façonnées de la main de l'homme, détailler les couleurs des vitraux et être ébloui par les richesses qu'exposent certains lieux du culte tout en les trouvant cependant indécentes.

Mais il arrive à certains culs bénis comme moi, que la panne de l'éclairage religieux soit aussi réelle que l'extinction de l'éclairage public dans ma rue même en cas de besoin. On se trouve alors plongé dans le noir le plus inquiétant, se questionnant sur des sujets qui n'auront jamais de réponses, comme dans une histoire sans queue ni tête, alors que les croyants nous agitent gaiement leur joker religieux sous le nez en guise de solution.

L'espoir fait vivre le pélerin et la religion fait très bien vivre les plus hauts agitateurs du goupillon sacré.

Décidément je ne voudrai pas entendre dire de moi que Dieu m'a rappelé à lui, d'abord parce que je ne suis pas un chien, que je n'aime pas qu'on me donne des ordres, et ensuite parce que je ne suis pas d'accord pour quitter ce monde.

Quant à dire qu'au ciel je pourrai y reposer en paix, qu'on m'emmène celui qui aura été vérifier sur place, et d'ailleurs pas besoin d'être morte je peux parfaitement me reposer en paix toute seule comme une grande, sur une ile magnifique sous quelques cocotiers un verre de punch à la main en regardant le bleu de l'océan.

La religion et les jeux de hasard ont un point en commun : si on y croit on joue en espérant gagner le gros lot. Certains jouent et gagnent, d'autres jamais.

Marge

 

Voir les commentaires

2011-03-18T07:15:00+01:00

JESUS EXISTE... AU RAYON CHARCUTERIE

Publié par Marge

Pas très catholique dans mes pensées, je ne connais que deux Jésus :

- celui qui tel un grand saucisson règne allongé aux côtés du rayon des andouilles à l'intermarché du coin et se fait découper le corps en rondelles, et celui qui règne sur son tractopelle et s'élève sur l'échafaudage en distribuant des parpaings ou en empilant des briques en rangs de murs.

Mais cette nuit j'ai rêvé que le jour J comme Jésus était venu...

Parfaitement ! Dans mon rêve voilà que Jésus l'invisible, pas rancunier pour deux olives, après avoir fait une croix sur la chafouinerie humaine décide pris d'une nostalgie insurmontable de revenir parmi nous en empruntant la voie des cieux (en classe affaire) au moyen d'un boeing de la compagnie EL AL, lui-même ne pouvant plus voler correctement en solo depuis qu'il a été cloué au sol par le passé pour des raisons qui m'échappent encore.

Tel ma belle-mère débarquant sans prévenir dans mon logis après une violente dispute conjugale, Jésus pas attendu du tout découvre la planète totalement en bordel. Pas facile de trouver un Eden entièrement préservé où poser sereinement un orteil détendu.

Jésus fort déçu de voir ses vacances gâchées, se dit alors qu'il devrait repartir et attendre tranquillou deux mille ans de plus pour revenir quand la planète sera définitivement calmée de toutes ses réactions en chaine. 

Oui il y aura plus de place et de silence.

MAIS, y aura-t-il encore du kérosène et des avions dans deux mille ans?

 

Marge a encore blasphémé

Voir les commentaires

2010-04-21T11:23:00+02:00

FAUX PRETRES ET VRAI MENSONGE RELIGIEUX

Publié par Marge

 

Ces derniers temps l'église part en sucette et se prend les pieds dans la soutane.

Vilains mensonges de communication , et surtout de bien vilaines histoires à ne pas raconter aux petits z'enfants.

 

Mais comme le dit si justement mon "nezpoux" : c'est pas grave elle va se confesser 

toute seule l'église allez hop là ! trois "patères" et un "navet" vite fait bien fait en tripotant le chapelet de boules entre ses doigts et roule ma poule !

 

Ah c'est bien la peine de nous rabacher que c'est pas beau de mentir !

 

 Marge se confesse

Voir les commentaires

2010-04-20T20:31:00+02:00

LES NOUVEAUX PRETRES A PORTER LA BONNE PAROLE

Publié par Marge

 

 

 

Voici la nouvelle collection 2010/2011 en prêtre à porter la bonne parole.

Jeune gaie plutôt branchouille la nouvelle collection joue sur la tentation.

Parmi ces ravissants jeunes hommes Dieu y retrouvera les siens, ceux promis à une vie hors norme.

 

 

   

                                              

 

 

 

"Jesus is my boss", campagne de publicité de l Eglise (avril 2010)

 

 

Oui chers jeunes si désespérés par la

vague de chomâge éternel l'église embauche

sans risque de se faire débaucher       

"emplois garantis"

de nombreux postes sont à pourvoir !  

Envoyez CV et lettres de motivation par 

les voies appropriées et priez le Seigneur.

Marge se dit qu'ils sont bien jolis ces petits prêtres hum !  

Voir les commentaires

2010-04-10T13:44:00+02:00

LES VOIES DU SEIGNEUR SONT EN TRAVAUX (prendre déviation)

Publié par Marge

Pendant mon enfance deux fois par semaine j'empruntais à pied les voies du Seigneur et j'y trouvais effondré au milieu de ma route le curé Camille. Camille était marié au Seigneur mais toujours à sa recherche, il avait fini par se perdre sur les voies réputées impénétrables de celui-ci et finalement égaré en chemin il avait ouvert la mauvaise porte et était tombé dans les bras de celle qui allait devenir sa maitresse : l'alcool.

 

Bien d'autres curés se perdent aussi en route, car la route est bien longue chaotique et déserte, et finissent par pénétrer d'autres voies que celles du Seigneur mais ça c'est une autre histoire. Donc pour en revenir à Camille ma famille avait décidé que je devais utiliser le curé chaque jeudi et chaque dimanche afin de laver mon âme plus propre et afin d'avoir une sorte de tuteur pour pousser bien droit.

 

Lorsque le chemin de croix pour décrocher la communion solennelle fut parcouru je décrochais tout court de l'utilisation du curé. Bien plus tard il m'a fallu réemprunter les voies du Seigneur par tradition et par obligations familiales et malheureusement je constatais que l'image que j'avais de l'église et de ses curés n'était pas reluisante car il faut bien avouer que ces derniers ne faisaient pas grand-chose pour remonter dans mon estime. Pas un ne me laisse un souvenir sain et jovial.

 

Au cours de ma carrière de jeune grenouille de bénitier en dehors de Camille j'ai croisé du curé misogyne détestant les petites filles, du curé pervers au regard lubrique, du curé intégriste et tyrannique menant sa paroisse par la dictature. Mon expérience me laisse à penser que les curés sont bien souvent une espèce en voie de dépravation.

 

Je me dis que si les femmes prenaient les choses en main chez eux ça leur remettrait peut-être bien les idées en place.

 

 

Marge ex-grenouille de bénitier index

Voir les commentaires

2008-05-23T16:23:00+02:00

CONSEIL DES SINISTRES.

Publié par Marge

Aujourd'hui Dimanche réunion au sommet des Cieux, Conseil des sinistres.
La Sainte Trinité la Vierge les apôtres et tout les Saints sont assis autour de la grande table.


Dieu : « Mes humbles serviteurs, je vous ai réuni en catastrophe. Merci de vous être libérés. Merci d'avoir annulé vos RTT et vos congés. Je me vois contraint de décréter l'état d'urgence rien ne va plus sur Terre. Voyez plutôt, Jésus envoie l'image s'il te plait. »

Jésus appuie sur un bouton alors apparaît le monde entier et des millions de lumières rouges clignotent sur tous les continents, dans tous les pays.

Commentaire de Jésus : « C'est la débâcle, la misère, la catastrophe, nous devons agir au plus vite. Satan a pris la main sur Terre, de plus avec l'ouverture à la concurrence mondiale, les hommes se battent pour leur Dieux respectifs. Nous perdons des parts de Marché. »

L'apôtre Jean interrompant Jésus et s'adressant à Dieu : « Mais Dieu tout cela n'est pas nouveau, nous le savons ! Nous manquons de moyens. Il faut débloquer des budgets, réformer durement, faire de sérieuses économies. Ne pourrait-on pas vendre toutes vos résidences secondaires de par le monde, où vous n'allez jamais ? Toutes ces cathédrales, basiliques, églises, chapelles emplies de richesses et d'or, avec cet argent de la vente nous pourrions faire le bien de l'humanité ! Il faut restreindre le train de vie du Pape et de sa cour qui vivent comme des Rois ! Mieux que vous Seigneur ! »

Dieu interpellé : « Allons Jean ! Supprimer les lieux de prière serait une grave erreur ! Ces pauvres gens prient infiniment mieux sous des voûtes dorées à l'or fin, et peuvent emplir à volonté leurs yeux de trésors et se dire que Dieu est grand ! Je ne veux pas les voir prier à genoux à même la Terre les yeux rivés sur le ciel se serait indécent ! »

La Vierge timidement ose prendre la parole : « Je crains Dieu que notre impuissance, notre immobilisme ne nous fassent perdre des électeurs, euh pardon, des fidèles. Il en résultera une vague de licenciements sans précédent de nos prêtres, curés, bonnes sœurs et voyez-vous le Pape en personne risque d'être déboulonné de son Saint Siège ! Nous avons déjà créé le mécontentement de nos fidèles dont les prières ne peuvent être traitées à cause de la compression de notre personnel. Dieu, nous allons droit à la crise de Foi ! »

Dieu : « Ah ! non pas ça oh là là, non pas ça ! ça fait mal ! »

Saint-Pierre, grave « Et si vous renvoyiez Jésus sur Terre ?

Ne pourrait-il pas de nouveau accomplir des miracles, guérir les malades, multiplier et distribuer le pain, les poissons, le vin ? »

Jésus pour le moins irrité : « Alors là non surtout pas ! je ne suis pas d'accord du tout ! je me suis fait arnaquer une fois on ne m'y reprendra pas ! Tendez leur la joue ils vous filent une baffe, donnez leur la main ils la clouent sur une croix, inclinez la tête ils vous coiffent d'une couronne d'épines. Ah ça non ! Je garde un très mauvais souvenir de ma venue sur Terre ! Et puis mourir une seconde fois et me retrouver emballé dans un drap comme un jambon dans son torchon non merci ! Ce sera sans moi ! De plus je crains que ce fut une boulette de nous manifester sur Terre ! Depuis les hommes n'ont cessé de se battre : croisades, conversions des peuples et tribus, guerres religieuses? le sang a trop coulé et coulera encore ! »

Saint Thomas : « Mais alors je ne vois pas de solution ! Nous ne servons à rien si nous ne pouvons aider ces pauvres hommes. Dieu ne pourriez-vous comme au début de votre carrière déplacer les rivières pour vaincre la sécheresse, détourner les cyclones, aplatir les raz de Marée, calmer les entrailles de la Terre qui tremble, atomiser les déluges de pluie ? »


Dieu se sentant un peu coupable et gêné : « Je crains d'avoir vu trop grand ! Etre le Père de l'Humanité est bien trop lourd à porter. Je ne contrôle plus mes enfants et beaucoup d'entre eux ont de mauvaises fréquentations. Quand j'ai créé le Ciel, la Terre, L'univers et la vie je ne pensais pas que cela deviendrait un tel bazar . Je dois avouer que je me fais vieux très vieux, mes pouvoirs sur Terre semblent anéantis, de plus j'ai la mémoire qui flanche je ne me souviens plus très bien alors... »

Saint Marc effondré « Mon Dieu il n'y a pas une seule chose à faire pour aider les hommes ? » 

Dieu, grave, parlant lentement : « Hélas ! Je le crains oui. Je dois vous faire un aveu : depuis des milliers d'années que je réfléchis à la question, la seule chose que je puisse faire c'est de bien accueillir ces malheureux lorsqu'ils nous rejoindront et leur offrir la joie, le bonheur et la paix dans la vie éternelle auprès de nous, tout près de nous, afin de me faire pardonner de leur vie de souffrances. »


Dieu se redresse et appelle : « Moise ! Envoie un fax au Pape qui répandra ce message sur Terre :

Fidèle ! Aide toi le Ciel t'aidera...plus tard...beaucoup plus tard.


Dieu.»

                                                                                                                                             Marge

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog